Comment boire en randonnée ? Mes super astuces pour vous apaiser

Comment boire en randonnée ? Mes super astuces pour vous apaiser

Comment boire en randonnée

Albert Einstein

La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.

Sommaire

Pourquoi ce sujet

Introduction

Pendant l’été, si vous m’avez suivi depuis là, vous savez que j’ai participé à un petit reportage pour Télématin sur la randonnée (cliquez ici pour en savoir plus). C’était une super journée, il faisait relativement beau et surtout j’ai rencontré beaucoup de personnes qui m’ont parlé de leurs problèmes (passés ou actuels) en randonnée. C’est le cas de l’une d’entre elle qui me raconta une jolie anecdote ^^.

Son histoire

Pour commencer, c’était sa première randonnée. Elle commence dur par plusieurs jours de trek et fait une première erreur, la même que moi, elle est partie sans bâtons ^^ (comment choisir ses bâtons). Bon, c’est une erreur qui est facilement rattrapable. La seconde erreur fût plus ennuyeuse, vous l’aurez deviné c’est sur la consommation d’eau. Elle a bu l’eau trouvé sur son chemin, sans aucune précaution et malheureusement a choppé la courante ^^. Donc forcément c’est très pratique sur une randonnée de plusieurs jours de s’arrêter régulièrement, d’être fatiguée autant par l’effort que par la maladie et surement de compter chaque feuille de PQ qu’il lui reste. Bon, bien sûr on ne se connaissait pas, elle n’est pas rentré dans les détails, j’ai dû imaginer un peu comment ca c’est passé ^^

Apprendre de chacun

Du coup, ce n’est pas rentré dans l’oreille d’un sourd (oui à tout moment je peux sortir une vielle expression sans prévenir ^^). Surtout, que je compte bien faire prochainement une rando’ de 3 jours avec un pote, haha ! Je vous le dirai peut être plus tard ;). Du coup, je me suis penché sur la question de l’eau. Etant un grand buveur, je dois y prêter attention.

Quand et comment boire ?

Quand

En général, il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire. On le dit souvent, mais c’est d’autant plus important lors d’une activité physique (la perception de la soif diminue avec l’âge. N’attendez pas pour vous hydrater 😉 ).
A savoir nous perdons en moyenne (selon notre âge, poids, sexe) entre 1,5 et 2,5 litres d’eau par jour et encore plus pendant l’effort 0,5L/H.
Pour prévenir la déshydratation, l’autorité européenne de sécurité sanitaire des aliments  (European Food Safety Authority – EFSA) préconise un apport en eau de 2-2,5L/J (dont environ 0,5-1L par les aliments). Voir la publication de l’EFSA ici
Le mieux pour la rando’ est de boire :

  • Avant, pour préparer le corps aux efforts à venir (dans les trois heures précédant l’effort).
  • Pendant, pour régénérer les pertes dues à l’effort.
  • Après, pour avoir une bonne récupération, surtout si l’on randonne plusieurs jours.

D’ailleurs, Mesdames, petite astuce, c’est une très grosse erreur de se retenir de boire pour ne pas aller uriner surtout pendant de longues randonnées ;).

Comment boire ?

Mais alors comment boire en randonnée ? Il est conseillé de boire de petites quantités régulièrement plutôt que boire trop d’un coup. A savoir qu’en cas de forte chaleur, notre besoin en eau peut doubler voir tripler (mais attention tout de même à l’hyperhydratation ! Voir ci joint pour en savoir plus).

Quoi boire ?

Pour les sportifs, il est conseillé de boire une eau « bicarbonatée » (Boisson gazeuse). Cela réduit l’acidose d’effort, améliore l’hydratation et diminue la fatigue musculaire. Source MGC prévention.

Les risques

Les eaux peuvent être polluées, peu importe ou l’on se trouve, excepté si l’on est à la source mais c’est assez rare ^^.
En effet, il peut dans n’importe quel cours d’eau y avoir un animal mort, une usine en amont ou encore un groupe d’une dizaine de randonneurs qui ont pris leur bain directement dans la rivière etc..
Il y a donc de nombreux risques :

  • Chimiques : par exemple le chlore, pesticide etc..
  • De virus : l’hépatite etc..
  • Bactériologiques : la salmonelle entre autre.
  • De résidus : sable, déchet etc..
  • Parasitaires : Les amibes (qui provoque la diarrhée)

Les différentes solutions

Savoir où se trouve l’eau

Si vous voulez une bonne eau qui nécessitera moins de traitement, il est conseillé de ne pas prendre de l’eau stagnante comme les lacs, ni les eaux troubles qui devront être filtrées avant tout. Au mieux, avec un filtre à café par exemple au pire avec un teeshirt. Donc visez plutôt les torrents, sources et cours d’eau. Elle doit être claire et loin des humains ou des animaux.
Le mieux est de prévoir ces points d’eau à l’avance. C’est à dire lors de la préparation de votre rando’. Il existe une super application participative à ce sujet. Elle regroupe tous les points d’eau et même certaines « zones à risques ». Son nom est « WAFFAPP« . Je ne l’ai pas encore utilisée mais je compte le faire prochainement sur ma première grosse randonnée ^^ (mais chuut c’est encore un secret si ça sort d’ici je saurais que c’est vous ! :p).

Les moyens

Il existe plusieurs moyens de transporter de l’eau :

  • La gourde/bouteille
  • La poche à eau (ou camel bag)
  • La flasque souple
Comment boire en randonnée
Ma camel bag

Les différentes techniques pour purifier l’eau en randonnée

Préparer son eau

Il est nécessaire de s’occuper des particules présentes dans l’eau. Pour ça vous avez deux manières: soit par  » décantation » c’est à dire le fait de laisser reposer l’eau et d’attendre que les particules se posent au fond. Soit si les particules sont trop légères et qu’elles mettent du temps à couler, vous pouvez les filtrer avec ce que vous avez. Si vous êtes prévoyant avec un filtre à café ou avec une moustiquaire ou même un vêtement.

Bouillir l’eau

Une vielle technique qui à fait ses preuves depuis bien longtemps. En effet, faire bouillir l’eau pendant au moins 10 minutes tue les organismes et parasites. Par contre, il sera nécessaire de faire une filtration avant de lancer l’opération. Cependant, l’ébullition n’élimine pas les particules ni les polluants chimiques et nécessite plus de combustible.

Les pastilles

Il existe des pastilles pour « désinfecter » l’eau. Ce sont des « purificateurs chimiques ». Ils sont efficaces contre la plupart des virus et bactéries mais pas contre les parasites.

Les avantages :
– Elles sont légères
– Peu couteuses.

Les inconvénients :
– Elles ont une date de péremption.
– Il faut du temps pour que la pastille agisse.
– Il faudra bien filtrer l’eau avant.

Filtration mécanique

Pompe Filtrante

Comment boire en randonnée

La pompe filtrante est efficace contre les parasites et bactéries mais ne filtre pas les virus à tous les coups. C’est à dire que certains peuvent se frayer un chemin à travers le filtre.
Le problème du filtre mécanique est qu’il est encombrant, fragile, nécessite un pompage et est cher. De plus il à besoin d’entretien.

Gourde ou flasque filtrante

Comment boire en randonnée

La gourde filtrante fonctionne sur le même principe mais les filtres sont en général un peu moins efficaces. Néanmoins, on gagne en transport car elle est moins fragile et prend moins de place.

Ici je vous laisse un lien vers la gourde que j’ai acheté et que je conseille à mes proches, ainsi que les filtres de rechange. C’est un exemple avec un bon rapport qualité/prix (en me basant sur mon avis, les commentaires et la description).

Par ultraviolet

Il existe une dernière solution à ma connaissance, la purification de l’eau par ultraviolet (UV). Mis à part le coté bronzant des UV, ils peuvent aussi traiter l’eau mais eux ne vont pas tuer les organismes mais simplement les figer. En soit le résultat est le même à l’exception près qu’il ne faut pas laisser l’eau au soleil car certains d’entre eux pourraient se réactiver.
Les plus : Il est léger, peu encombrant, efficace et rapide (environ 2mn/L)
Les moins : Il nécessite des piles, est fragile, cher, n’élimine pas les polluants chimiques et a également besoin que l’eau soit claire.

Tableau récapitulatif

PastilleFiltration mécaniqueGourde/flasque filtranteUltra violet
Prix~19€=100L~100€=1150L~50€=1000L~50-100€
Prix du filtre~50€~30€
Temps 30mn-2h/L 2L/mn2L/mn1-2mn/L

Le plus efficace

Comme vous l’avez compris il n’y pas de solution miracle. Donc le mieux serait de combiner les solutions comme par exemple :

  • Filtration (avec charbon actif) + pastille.
  • Filtration (avec charbon actif) + ébullition.
  • Où encore filtration (avec charbon actif) + UV

Pour conclure

En conclusion, il est très important de bien s’hydrater que ce soit pour la récupération ou simplement notre santé. Il y a plusieurs méthodes à notre disposition. Pour choisir celle qui nous ira le mieux, il faut bien préparer sa randonnée. C’est à dire, qu’il faut rechercher les points de ravitaillement d’eau, connaitre les problèmes liés à celle-ci dans cette localisation et choisir la combinaison de techniques adéquates.
Pour ma part, j’ai choisi la flasque filtrante que je trouve assez complète et je prendrai certainement des pastilles en plus pour le cas ou j’ai un problème avec mon filtre. Ca me fait une solution de secours peu chère et peu encombrante.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous servira. Je vous invite à me laisser un commentaire pour savoir quelles sont vos techniques pour purifier l’eau ou celles que vous avez décidé de tester 🙂

Note : tous les liens de cet article pointant vers Amazon sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit chaque semaine. Merci à vous !

Spread the love

12 réponses

  1. VESCO dit :

    Encore une fois, un article très documenté, sources à l’appui. J’ai téléchargé l’application Waffapp, je la testerai sur le terrain bientôt, mais elle semble extrêmement utile tant la gestion de l’eau est primordiale en rando.
    Petite remarque sur le temps d’ébullition de l’eau pour la boire en toute sécurité : 1 à 2 mn maximum suffirait d’après l’avis de médecins que j’ai consulté dans le passé… a confirmer.
    Encore merci 🙂

  2. Alice dit :

    Merci pour ces conseils précieux et très pratiques!
    C’est un super article!

  3. Encore un super article, oh combien important en rando ! On oublie trop souvent de faire attention à son hydratation avant ET après la rando, pour se préparer et récupérer ! Appli et tableau récap très utiles ! Merci pour toutes ces astuces et infos bien documentées !

  4. Super article sur un sujet INDISPENSABLE ! Pour nos randos on a des gourdes filtrantes humagreen qui sont vraiment très efficaces, on a pu faire de belles randos en buvant l’eau des rivières sans jamais tomber malade 😉

    • Rozal dit :

      Super retour d’expérience ! merci 🙂
      Les gourde c’est le top ^^

  5. Bel article, j’ai appris quelques trucs que je ne connaissais pas sur l’hydratation notamment le type d’eau à boire pour les sportifs. Merci et continues comme ça 😉

    • Rozal dit :

      Merci beaucoup pour tes encouragements 🙂
      Content si ça t’as aidé 🙂

  6. Claire dit :

    Merci Nicolas pour cet article complet pour un sujet ô combien essentiel !

Laissez un commentaire