Perdu en randonnée. Pas de panique voici les réflexes

Perdu en randonnée. Pas de panique voici les réflexes

Perdu en randonnée. Pas de panique voici les réflexes !

Perdu en randonnée, pas de panique voici les réflexes !
Ça nous est tous arrivé, moi le premier. Que ça soit en ville, en campagne ou en forêt. Être perdu en randonnée sans connaître les bons réflexes est toujours bien plus stressant.

Qui plus est, si nous ne sommes pas seul et que nous avions fait la sortie avec ce neveu ou cousin qui voulait tant nous accompagner.

Cette sensation de déception. Premièrement, de nous-même mais aussi, en imaginant ce que pourrait penser notre acolyte qui nous faisait confiance ou des parents qui nous ont confié leur enfant.

Cette pression fait que, en général, nous allons prendre les mauvaises décisions. Pour nous enfoncer toujours plus loin jusqu’à ce que cette pression grandissante nous fasse imaginer des situations encore pires, ce qui nous emmène à une panique de plus en plus sévère et donc, des choix de moins en moins judicieux.

Cette peur, de se perdre existe. Et la meilleure méthode pour la surmonter et de s’y préparer et de connaître les bons réflexes.

Perdu en randonnée. Pas de panique voici les réflexes !

Comme pour le self défense, il n’y a pas de recette miracle ! Chaque situation est unique et sera gérée différemment. Il y a un point commun qui doit arriver à chaque fois lorsque l’on se perd en randonnée… ( je re travaille le suspense, j’adore ca ^^ ). Rester calme ! Ce sera votre meilleur réflexe.
Il faut :

  • Garder son sang froid et oui ça parait presque logique ^^
  • Analyser la situation et choisir s’il vaut mieux
    • faire machine arrière,
    • attendre les secours,
    • continuer d’avancer.

Perdu en randonnée. Les réflexes plus en détail

Garder son sang froid

Je sais que ce sera la chose la plus difficile à faire mais c’est une des plus importantes. Le stress dans certains cas peut être bénéfique, mais rarement quand il faut de la réflexion.
Quand vous vous rendez compte que vous êtes perdu, asseyez vousbuvez un peu d’eau et prenez 30 secondes pour faire de longues respirations.
Je ne vous demande pas de méditer ou de passer sous hypnose mais juste de prendre 30 secondes pour encaisser et pouvoir faire une bonne analyse.

Bien analyser

Je ne vais pas pouvoir prendre en exemple chaque situation mais je vais essayer d’en énumérer le plus possible.

_Pour les petites rando’ de quelques heures, on est d’accord que je n’ai pas vraiment besoin de technique. Ces sentiers sont toujours proches des villes ou de points de passage.

_ Pour les rando’ d’une journée, le plus souvent il faut bien analyser les sentiers pris. En général, ils sont bien balisés ( voir mon article sur le balisage) et le chemin est visible tellement, il est emprunté. Je conseillerais de faire marche arrière, il est facile de retrouver son chemin.

_Pour les traversées de plus d’une journée, c’est plus compliqué. Les chemins sont moins empruntés, on peut facilement perdre le balisage. Dans ce cas, il faut prendre le temps selon la situation ( Si on est seul ou avec des enfants etc.. ). Si vous comprenez qu’il sera compliqué de retrouver votre chemin parce que la nuit est tombée plus vite que prévu ou un brouillard inopiné s’est levé, il vaut mieux s’arrêter.

Rebrousser chemin

Si vous prenez la décision de revenir en arrière, à mon avis, ce sera la réponse la plus courante. Je vous conseille de bien observer tout ce qui se trouve autour de vous. Ça parait logique, mais, si ça fait 10minutes que vous essayez d’atteindre le sommet de la montagne et vous n’avez rien monter. Quand vous allez revenir en arrière faites attention de ne pas descendre. De plus, il est possible que vous ayez vu un grand arbre ou un bâtiment, etc.. Cherchez-le. Et bien sûr au bout d’un moment si vous ne retrouvez pas le chemin, Arrêtez vous et appelez les secours. 

Continuer d’avancer

Pour moi, c’est une situation difficile. On décide que l’on peut retrouver la civilisation en avançant mais on le fait vers l’inconnu. Ça a même un coté un peu excitant, on veut savoir si on arrivera à rentrer tout seul.
Il y a même des gens qui cherchent à se perdre pour pouvoir se tester.
Pour que je m’en sorte, il y a plusieurs méthodes. 

  • Je peux me servir de mon téléphone. J’en parlais dans mon article sur comment trouver une randonnée autour de soi. Il y a un tas d’applications qui permettent de retrouver un chemin ou de situer sur la carte.
  • Donc bien sur je peux me servir d’une carte, en me localisant je peux retrouver mon chemin. Ce serait encore plus facile avec une boussole.
  • Ou alors je peux prendre de la hauteur en allant au sommet d’une montagne. Cela me permets de voir beaucoup plus loin et de voir où il y a de la vie.
  • La plus courante est de suivre l’eau dans le sens du courant ( bah oui comme c’est la plus coura.. bon ok je sors ! ). Et oui comme dans les films, si je suis l’eau je devrais forcément à un moment croiser la civilisation 😉

Attendre les secours

En voilà une situation fâcheuse.. On est stressé, on a peur, on se pose des questions. Et tout ça peut être démultiplié que ce soit par nos compagnons de rando (surtout s’ils sont jeunes), que par la météo, les bruits et j’en passe.

  • En premier lieu, j’appelle les secours. Ce qui est fait n’est plus à faire. Il ne vaut mieux pas attendre que je manque de batterie ou casse mon téléphone ou perde le réseaux etc..
    Sans compter qu’ils pourront vous apporter une aide technique. ( Le 112 peut être appelé même si on ne capte pas).
  • Je contrôle ce que nous avons. C’est simple mais il faut regarder si j’ai bien assez d’eau, est-ce que j’ai de quoi faire du feu, ai-je de la nourriture etc.. Pour rappel, on peut tenir 5 jours sans manger mais que 3 sans boire. Par contre les premiers effets négatifs de la soif apparaissent dès le premier jour
  • Je dois me trouver un abri. Il faut savoir qu’en moyenne pour retrouver une personne perdue c’est au moins 24h ! Donc je dois prendre le temps de choisir un endroit au sec, à l’abri du vent, visible, pas trop loin d’un point d’eau si possible etc..
  • Je dois pouvoir signaler ma présence. Que ce soit par la lumière de ma lampe frontale, un sifflet ou par de la fumée en faisant un feu ( mettre des feuilles vertes sur un feu fait plus de fumée 😉 ). j’en profite pour préciser que le feu est quelque chose d’important dans la survie mais je ne dois pas le faire n’importe comment. Il doit toujours être fait dans le sens de la sécurité.
  • Je dois également économiser mes forces. C’est simple selon les situations j’aurais plus ou moins à boire ou à manger, je ne dois pas dépenser d’énergie inutilement. Une fois que tout est fait je ne peux qu’attendre donc je m’assieds et respire lentement. Ca m’aidera à me calmer et à prendre les bonnes décisions.

Apprenons des autres

Je vous laisse ici un article, celui d’un homme de 73 ans qui s’est perdu pendant 1 semaine !

Pour conclure

Ce qu’il faut faire pendant

Pour moi les deux réflexes les plus importants quand on se perd en randonnée.
Je dois penser à prendre une pause pour me calmer à chaque fois que c’est nécessaire.
De plus, je dois analyser la situation selon la rando que je fais: l’endroit, la durée etc..
Ensuite, je n’ai que 3 choix. Reculer, attendre ou avancer.
Pour rappel, le 112 est censé fonctionner même si on ne capte pas.

Ce qu’il faut faire avant

Je pense qu’il est nécessaire de bien préparer sa randonnée. Je peux prévenir mes proches avant le départ de la localisation et du temps que ca me prendra. Partir avec un téléphone chargé et deux applications ( au cas ou les mystère de l’informatique font bugger une des deux app ^^ ). Prendre une balise GPS (surtout pour la montagne).

Si vous vous êtes déjà perdu, partagez votre expérience dans les commentaires et dites nous comment vous vous en êtes sorti. Et quelles sont vos astuces pour ne pas vous perdre

Spread the love

29 réponses

  1. Anne dit :

    Bonjour Nicolas,
    Ton article m’a rassurée, je suis complètement nulle en orientation et souvent ça me bloque pour partir en randonnée toute seule, je parle de petits circuits…et je me perds très très facilement !!!
    Le fait de se poser et de prendre les choses calmement est effectivement la meilleure solution, il suffit d’y penser avant de s’énerver 😂.J’y penserai la prochaine fois!

    • Rozal dit :

      Haha mais oui, on a tendance à tous paniquer instantanément alors que on le sait c’est la pire réaction ^^
      La respiration c’est la clé ! ^^

  2. Merci pour ces conseils pertinents. Ma première réaction serait de revenir sur mes pas, du moins si cela ne fait pas longtemps que je me suis lancée. Sinon, la fois où cela m’est arrivé, j’ai continué d’avancer jusqu’à « tomber sur quelqu’un » ! Appeler les secours ne m’est même pas venu à l’idée. Pourtant, après la lecture de cette article, j’y penserai désormais !

    • Rozal dit :

      C’est un peu le but de cet article. Rappeler les solutions que nous avons.
      Merci à ton sauveur ! 🙂 C’est souvent ce genre de personne qui nous sorte d’un mauvais pas 🙂

  3. Kim dit :

    Merci pour ces conseils super pertinents 🙂 J’adore les randonnées et c’est rassurant d’avoir ces astuces pour se repérer ! Niveau orientation moi c’est vraiment la cata ! Dans une ville étrangère je me repère grâce aux restaurants, boutiques etc. mais dans la nature c’est une autre histoire !

    • Rozal dit :

      Exactement kim ! En nature c’est horrible de se repérer, il faut rester un minimum attentif pour ne pas se perdre ^^

  4. Marie dit :

    Bon, ça me rappelle une fois où je me suis perdue à vélo par 40° à l’ombre à cause de google map qui racontait n’importe quoi ! J’ai rebroussé chemin et suis arrivée avec 2 heures de retard à mon rendez-vous.
    Ce jour-là, j’aurais du suivre mon instinct au lieu de faire confiance à ce fichu bidule totalement inadapté au voyage à vélo 😉
    Merci pour tous ces conseils !

    • Rozal dit :

      Haha c’est toujours une aventure les sorties en extérieur ^^
      J’utilise un GPS pour vélo très pratique si tu c’est géovélo 😉

  5. Sophie dit :

    Ah cela m’est déjà arrivé ^^’! C’est d’autant plus stressant quand on est dans une zone où l’on ne capte pas. C’est toujours très utile ce genre de conseils; surtout de garder la tête froide et de prévenir des proches avant de partir en rando!

  6. vejenni dit :

    Merci pour ces conseils ! Ils sont très précieux à rappeler car pour faire souvent des randos avec des gens expérimentés, on arrive quand même parfois à se perdre ! En général la solution que l’on adopte c’est de regarder la carte et de prendre des chemins insolites pas vraiment conçu pour la rando😅 … Dédicace à un pote qui m’a fait prendre un raccourcit en montagne « à flan de coteau » … Je ne savais pas ce que cela voulait dire, quand je me suis retrouvée collée face à la montagne avec une bande de terre de 5 cm sous les pieds j’ai compris… Et désormais j’analyse et j’anticipe ahah. Très bien vu en tout cas de suivre un cours d’eau, je n’y aurait pas pensé !

    • Rozal dit :

      Merci pour ton commentaire ! 🙂

      Wouaaa tu as dû avoir tellement peur !!
      Au moins tu en auras appris beaucoup pendant cette randonnée ! ^^
      Oui en général les cours d’eau sont un ch’touille moins dangereux que les passages à  » flan de couteau » ^^

  7. leblogdespagnol dit :

    Excellent article! Quand on l’a lu, certaines choses semblent évidentes, mais avant de l’avoir lu, il y a tout un tas de choses auxquelles je n’airais pas pensé (surtout en situation, avec la panique)! merci

    • Rozal dit :

      Merci !:)
      Oui c’est un peu pour ca que je fais cet article, un comme qui dirait  » mieux vaut prévenir que guérir » 😉

  8. Amandine Bertrand dit :

    Je crois que le plus important dans tout ça, ça reste, comme tu le dis, de garder son calme. À partir de là, on réfléchit plus clairement à la situation. Merci pour cet article!

    • Rozal dit :

      Tout à fait d’accord ! c’est la clé dans tous les domaines ! 🙂

  9. caroline dit :

    j’avoue que cela m’arrive régulièrement mais avec un téléphone chargé, pour des sorties de quelques heures, ça passe !

    • Rozal dit :

      Exactement ! Tant qu’il n’y a pas de problème ca suffit largement. Attention quand même au problème tel que casse, perte de réseau, batterie qui s’est déchargé trop vite etc.. il est bien d’avoir un secours 🙂

  10. Maxime dit :

    Perso Google maps montre ma position même hors ligne et ça me permet de savoir approximativement où je me situe et quel embranchement j’ai loupé

    • Rozal dit :

      Tant que le téléphone fonctionne tout ira bien 🙂

  11. emma dit :

    Article très intéressant, merci ! pour ma part, je ne me suis encore jamais vraiment perdue, tout au plus égarée quelques fois, mais j’arrive toujours à me repérer avec le relief, les cours d’eau, le soleil et il est que l’application GPS du téléphone m’a aidée plus d’une fois. merci pour 112 en cas d’absence de réseau, je ne savais pas. Je pense qu’une des règles est de ne jamais partir seul aussi.

    • Rozal dit :

      Merci pour ton partage 🙂
      C’est vrai que de pas être seul est d’une grande aide mais beaucoup de gens recherche cette solitude

  12. nathalie dit :

    Merci beaucoup pour ces excellents conseils. Habitant dans les Pyrénées nous randonnons énormément en montagne et que ce soit pour trois heures ou trois jours nous avons toujours sur nous un kit de survie incluant lampe, frontale, couteau, couverture de survie, pansements, de quoi faire du feu et se signaler car il n’y a pas toujours de réseau. Nous ne nous en sommes jamais servi mais on ne sait jamais car chaque semaine des gens se perdent surtout à cause du brouillard !

    • Rozal dit :

      Merci ! Super intéressant d’avoir un retour de pratiquant ! 🙂
      Très bon reflexe ! Plus on est prévoyant et moins on galère ! 🙂

  13. caroline dit :

    Coucou !

    J’ai fait ma première randonnée en Corse il y a quelques mois et je pensais souvent à ce fameux « et si je me perds, comment faire ?! »
    Je sauvegarde ton article car il me servira pour l’avenir, c’est certain.
    Bonne soirée,
    Caroline.r

    • Rozal dit :

      Merci pour ton commentaire ! 🙂
      Content que si cet article puisse te servir ! 🙂
      Et oui c’est vrai que plus on s’isole et plus on y pense.

  14. Lara dit :

    C’est très important d’être bien préparé et d’avoir les bons réflexes, pour le moi, le téléphone est indispensable ainsi qu’une batterie de secours pour pouvoir recharger le téléphone en cas de besoin, merci pour cet article.

    • Rozal dit :

      Oui clairement le téléphone est le plus simple après j’aime bien avoir une solution de secours qui soit autonome comme une carte et boussole

  15. Tom dit :

    Merci pour ces conseils je prends note 🙂 En général j’essaie de prévoir au minimum 3 heures de plus sur le parcours pour éviter de retrouver mon chemin en pleine nuit en montagne (mauvaise expérience vécue). Privilégier une journée où il n’y pas de précipitation et un temps non couvert permets d’avoir une meilleure visibilité.

    • Rozal dit :

      très bons réflexes ! C’est toujours après une mauvaise expérience qu’on trouve un tas de solutions ^^
      Moi aussi je préfère quand la météo est clémente c’est à la fois plus agréable à vivre et aussi on a besoin de moins de concentration pour ne pas glisser ou autre
      Merci tom de ton partage !:)

Laissez un commentaire